Volcans et Yoga - Sheryl Caswell

Mon blogue

Volcans et Yoga

Volcans et Yoga - Sheryl Caswell

Pour aider ma fille à faire son exposé sur les vulcanologues, puisqu'à la maison, nous n'avons pas un très bon forfait internet, j'ai dû l'accompagner à la bibliothèque municipale. En cherchant dans la section V-Z, j'ai vu tout un tas d'articles, de livres et de vidéos intéressantes, sur différents sujets. Il y avait bien entendu la vulcanologie, mais aussi d'autres thèmes très différents, avec entre autres, une vidéo qui m'a interpellée. Elle était réalisée par une jeune femme, dont le nom m'était familier. Je me suis rendu compte que nous étions ensemble à l'université. Sarah était déjà très intéressée par tout ce qui concernait l'orient. Elle avait même pris une année sabbatique, pour aller explorer le Népal, et ses pays voisins. À son retour, elle s'était dirigée vers l'étude des langues orientales, et j'ai perdu ensuite sa trace. En prenant la vidéo dans mes mains, j'ai pu lire sur la jaquette, son parcours de vie, qui m'a grandement impressionnée, car elle a vraiment parcouru le monde à la recherche de nouvelles philosophies et pratiques de bien-être. C'est sûr qu'aujourd'hui, c'est un sujet très à la mode, et qu'elle doit être très demandée. 

Pendant que j'étais perdue dans mes lectures, ma fille, elle, poursuivait ses recherches sur les fameux volcanologues, le couple Maurice et Katia Krafft, qui malheureusement, ont perdu la vie pendant leurs recherches. Il y avait aussi un livre sur les travaux d’Aroun Tazieff.

C'est certain que c'est un autre parcours de vie que celui de mon amie Sarah, et pourtant, ils se sont retrouvés à côté sur une étagère dans une bibliothèque de Montréal. C'est étonnant la vie.

Les époux Krafft, sont morts au Japon en 1991, avec près de 41 personnes scientifiques, tous emportés par une coulée pyroclastique sur le Mont Unzen. Pendant presque 30 ans, ils ont exploré le monde, pour se frotter à tous les volcans, dont les plus dangereux. Cette bravoure leur a valu le surnom de « diables des volcans », tant ils prenaient de risque. Elle prenait des photos, lui filmait ; un couple incroyable qui fut uni par une passion, et malheureusement, détruit aussi par la même. Une de leurs vidéos a réussi à convaincre nombre de gouvernements sur les risques volcaniques, et ce qu’il faut faire en cas d’éruption. Autant dire qu’ils ont apporté un immense progrès.

Mon amie Sarah, a eu une vie beaucoup moins dangereuse et trépidante. Et sans doute aussi, que son travail est moins important que celui des volcanologues, mais enfin, elle apporte sa contribution à sa manière.