Un léger accident de parcours - Sheryl Caswell

Mon blogue

Un léger accident de parcours

J’étais dans mon salon quand j’ai entendu que mon téléphone sonnait. Je l’avais laissé dans la cuisine. J’allais pour y répondre, et je me suis pris les pieds dans un pli du tapis. La sonnerie, stridente, continuait tandis que je peinais à me relever. J’avais mal à la cheville, mais j’ai continué à marcher tout en me dirigeant vers l’appareil téléphonique. Évidemment, avec cet événement impromptu et accidentel, j’avais mis plus de temps que ce que mon interlocuteur possédait de patience. Je mis la main sur l’écran quand la musique d’appel cessa. J’ai voulu rappeler, mais le numéro ne s’était pas affiché. Il était masqué. Je me suis dirigé vers mon congélateur pour en sortir une poche de glace. J’en ai toujours une pour ces cas. J’ai posé le sac d’eau gelée sur ma cheville. La douleur devint moins forte.

Je me suis installé à la table de ma cuisine pour ne pas bouger pendant quelques minutes. La télévision diffusait des informations entrecoupées de publicités. J’ai pensé que je devais aller à un rendez-vous pour de medecine esthetique dans un mois, à la couleur de mon manteau préféré quand j’avais dix ans… La douleur s’atténuait, progressivement. Mon téléphone s’est mis à sonner de nouveau. Cette fois, j’avais prévu de le placer à côté de moi. C’était une amie, Marjorie. Elle avait acheté un nouveau cellulaire, mais elle n’en comprenait pas encore toutes les fonctions. En voulant vérifier que le numéro correspondant à mon nom était exact, elle avait lancé un appel par accident. Elle fut désolée de m’avoir dérangé. Elle était dans mon quartier et elle voulut passer avec une bonne bouteille de vin, que nous pouvions déguster avec un repas déjà préparé par un traiteur italien.

C’était une offre plutôt tentante, et je n’ai pas pu la refuser. J’espérais ne plus avoir mal quand elle arriverait. En attendant sa venue, j’ai remis un sachet glacé sur ma cheville endolorie. Je me suis endormi avec cet accessoire incongru sur mon divan. J’avais pris un remède contre la douleur, et il a eu un effet soporifique sur moi. Marjorie frappa à la porte, ce qui eut pour effet de me réveiller. Elle remarqua ma légère claudication. J’expliquais que je m’étais pris les pieds dans mon tapis, tout simplement. Je n’ai pas précisé les circonstances exactes de ce petit accident, mais mon amie est perspicace et elle a fini par deviner. Confuse, elle ne fit que s’excuser pendant tout le souper.