Mieux budgétiser pour mieux investir - Sheryl Caswell

Mon blogue

Mieux budgétiser pour mieux investir

Mieux budgétiser pour mieux investir - Sheryl Caswell

De nos jours, avec l’espérance de vie qui ne cesse d’augmenter, de même que le coût de la vie, bien planifier son argent devient essentiel afin d’atteindre nos objectifs et de réaliser les projets auxquels on tient.  Une bonne planification fiscale démarre avec un budget efficace qui nous permet de voir quel montant, il nous est possible d’investir pour notre avenir.

L’établissement d’un budget personnel se réalise en quelques étapes relativement simples, mais pour que celui-ci soit réaliste et représentatif, vous devrez compléter chacune des étapes avec soin.

Étape 1 : Définition de vos sources de revenus

Pour la majorité, le salaire constitue la source de revenu principale.  Si vous êtes travailleur autonome, vous devrez faire une moyenne réaliste de vos rentrées d’argent en vous basant sur votre dernière année d’activité.  En fait, mieux vaut en mettre moins que trop.  Les surplus que vous recevrez vous serviront soit à vous payer une petite gâterie supplémentaire, soit à économiser encore davantage.  Ajoutez à vos revenus de travail toute source stable de revenus tels que la prime au travail, le soutien aux enfants, etc.  Dressez la liste de vos ressources financières pour 1 mois.

Étape 2 : Liste de vos dépenses

Probablement beaucoup plus longue, la liste de vos dépenses comprendra toutes vos dépenses quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles.  Par exemple : vos cigarettes, votre épicerie et votre hypothèque.  Encore ici, la liste est pour 1 mois donc si votre épicerie, vous coûte en moyenne 75$ chaque semaine, vous devrez la multiplier par 4. 

N’oubliez rien !  Parfois, la rédaction de cette liste peut prendre un certain temps, car il nous est difficile d’évaluer à quel point on n’est toujours en train de sortir de l’argent.  Vous pouvez consulter votre relevé de transaction bancaire du mois précédent pour vous aider à voir où va votre argent.  Établissez également un montant fixe de dépenses personnelles par semaine, en tenant compte de ce que vous faites régulièrement (aller au restaurant, au cinéma, etc.).  Ce montant est très variable d’une personne à l’autre.  En fait, faire un budget ne veut pas dire de se priver de tout, car sinon vous risquez d’abandonner la partie très rapidement.  Donnez-vous donc un peu de jeu pour continuer à faire ce que vous aimez, tout en limitant vos dépenses à un certain montant.  Gardez en tête que bien souvent, vous devrez revoir votre budget, à la baisse comme à la hausse, puisque des dépenses peuvent s’ajouter ou se soustraire, ou que les montants précédemment établis ne correspondront finalement pas à la réalité.

Étape 3 : Le moment de vérité

Maintenant, vous savez ce que vous avez à faire !  Calculer, additionner, soustrayez, et obtenez ce qu’il vous reste à la fin du mois.  Généralement, si vous avez réussi à vivre de cette façon un certain temps, c’est qu’il devrait vous rester quelques sous après avoir tout payé.  Si ce n’est pas le cas, revoyez votre rythme de vie à la baisse…Ou votre activité à la hausse ! 

Étape 4 : Les choix

Une fois que vous avez en main LE chiffre, vous pouvez commencer à vous poser des questions et à faire des choix.  Payez ses dettes est une bonne façon d’économiser…en intérêt !  Donc si vous en avez, une partie du surplus restant pourrait être destinée au remboursement de vos créanciers.  Sinon, l’investissement de votre argent dans une source de placement est une bonne idée, dans le sens où vous pourriez faire fructifier vos avoirs et évitez de payer de l’impôt inutilement.