La lecture de tarot - Sheryl Caswell

Mon blogue

La lecture de tarot

La lecture de tarot - Sheryl Caswell

Dans la lumière de la chandelle, ses petites taches sur la peau et ses rides étaient beaucoup moins évidentes.  Son air devenait mystérieux et sa moustache, sa barbe et sa chevelure lui donnait l’allure d’un conte du Moyen-Âge.  C’est ce qu’il aime se faire dire, d’ailleurs, ou encore, il préfère qu’on lui dise qu’il ressemble à une statue médiévale.  Quel homme étrange, mais fascinant tout à la fois !

L’odeur sucrée du nag champa m’attire toujours.  Je préfère l’encens au jasmin, mais cet arôme est ma deuxième préférée.  La table couverte d’une nappe violette fait ressortir le petit paquet de cartes de tarot dont les couleurs varient, mais qui comptent plus de jaune, de blanc et de rouge que les autres couleurs.  La boule de cristal est installée sur un bureau, puisque je ne voulais pas demander de question par cette entremise.  Je préfère les cartes, car je peux les brasser et leur donner mon énergie.

Cet homme sait très bien que je peux lire les cartes, moi aussi, mais je l’ai assuré que mon paquet n’est pas le même que le sien.  Il a souri et m’a répondu qu’il n’était pas dupe, et qu’il sait très bien que je vais au moins reconnaître quelques-unes des cartes, même si ça fait très longtemps que je n’ai pas touché au Tarot de Marseille.  Je le trouve trop complexe, car il y a trop de significations attachées aux cartes.  J’aime mieux mon jeu de tarot de guérison autochtone qui ne compte que 65 cartes, et qui représentent des symboles spirituels de la nature (des animaux, des plantes, des arbres, les phases de la lune, les différentes sortes de pierres) assez clairs et définis, qui peuvent être liés un à l’autre rapidement.  Du moins, pour moi, c’est plus simple.

Ce n’est pas la première fois que je viens ici voir le bel étranger des temps passés.  Certes, son charme est indéniable, mais il a aussi un talent méticuleux.  Ses lectures sont très justes, et elles m’ont été utiles.  Quand on fait confiance à une personne, car elle dit la vérité, car elle est capable de lire ton passé avec une précision qui fait presque peur, et parce qu’elle te regarde dans les yeux, et peut y lire toutes tes joies et tes peines, on y croit.  J’y crois.  Pas seulement parce que je veux.  Croyez-moi, j’en ai vu des escrocs dans ma vie.  Mais celui-ci – oui, celui-ci même, qui est assis en avant de moi – il mérite ma confiance.