Joie de la neige en hiver - Sheryl Caswell

Mon blogue

Joie de la neige en hiver

Joie de la neige en hiver - Sheryl Caswell

Je m’apprête à partir pour aller à mon rendez-vous de juvéderm Montréal.

L’avis de froid glacial de la météorologie, m’incite à m’habiller chaudement : tuque chaude, gants, écharpes, bottes d’hiver. Présentement, il fait -26 degrés Celsius. La température ressentie est -32 degrés avec le facteur éolien. Lorsque les poils du nez gèlent, c’est signe qu’il fait souvent sous les -30 degrés. En respirant, l’air fait une buée digne d’une cheminée. Mes lunettes s’embuent. La neige amassée approche les 20 cm. Il faut pelleter devant la porte, devant la voiture et sous les roues, pour pouvoir la dégager. Ensuite, la voiture doit être nettoyée de cette neige qui s’est amoncelée, du verglas qui s’est amassé jusqu’à ce que les vitres soient propres. Après avoir allumé le moteur pendant 15 minutes, le pare-brise se dégivre, et la voiture commence à se réchauffer. À ses basses températures, il est préférable de laisser le réservoir plein d’essence, et de préchauffer suffisamment la voiture avant de rouler. Il est nécessaire de s’assurer de la qualité des pneus d’hiver, afin d’avoir une conduite sécuritaire, tant sur la glace noire, que sur la neige. Par grands froids, la distance de freinage est plus longue. Certains jeunes conducteurs l’apprennent à leurs dépens.

Je vais donc à mon rendez-vous, et je constate que je dois préparer la place pour me garer. Sortir à nouveau la pelle et nettoyer l’emplacement. Ce sera sûrement la même chose lorsque je reviendrais chez moi.

L’avantage de ces tâches, c’est que cela maintient en forme, et procure un peu d’exercice aux personnes sédentaires.

Pour les sportifs, ce sera l’occasion de chausser des skis, de sortir la luge, de pratiquer de la raquette, de faire une balade en motoneige, ou en quad. Que de bons souvenirs, des sorties dans la neige ! Dans le silence, les pieds crissent sur la neige. Sur la pente de ski, les familles s’amusent en faisant des slaloms. Dans les jardins, les enfants font un bonhomme de neige géant. Son nez est matérialisé par une carotte. Une écharpe entoure son cou. Il porte un chapeau melon. D’autres enfants construisent un igloo.

Bien souvent, les personnes apprécient de boire un chocolat chaud à leur retour, et de manger des bonnes crêpes tièdes, ou une pâtisserie qui compensera les calories dépensées.

J’aime vivre au Québec, mais il m’arrive tout de même de penser que si je vivais à Singapour, ou à Madagascar, j’aurais +28 degrés aujourd’hui, soit 56 degrés d’écart ! La vie me semblerait plus facile sous le soleil.