Enfin, mon voyage de rêve - Sheryl Caswell

Mon blogue

Enfin, mon voyage de rêve

Enfin, mon voyage de rêve - Sheryl Caswell

Après plus de cinq ans à économiser et à planifier, je peux enfin me payer les vacances dont je rêve. J’ai dû faire beaucoup de sacrifices. J’ai arrêté de prendre mon petit café au bistro du coin le matin, j’emmené mon propre dîner au bureau, au lieu de commander en ville, et ces petits changements qui n’ont l’air de rien, ont vraiment aidé à atteindre mon but.

Ce qui m’a le plus manqué, c’est de faire attention dans l’achat de chaussures. Oui, j’adore les chaussures, et je pense qu’on n’a jamais assez de chaussures. M’en priver a été difficile, mais c’était pour une bonne cause. Je me suis restreinte à n’acheter qu’une seule paire par mois, mais cela en valait la peine. M’y voici maintenant, après un vol de huit heures, devant un magasin de portes et fenetres Brossard, à attendre mon chauffeur. Au début, j’avais pensé visiter le pays seule, mais ce n’est pas toujours facile pour une femme seule. J’avais vu la publicité d’une agence de tourisme complètement par hasard chez le coiffeur. Leur offre correspondait parfaitement à mon budget, et tout était inclus : transport, logement, repas et guides expérimentés. Il est très important d’être avec quelqu’un qui connaît les alentours, lorsqu’on a que dix jours pour explorer six grandes villes. Leur différence ? Ils sont spécialisés dans les clients célibataires, entre 18 et 25 ans. Parfait pour moi, qui n’ai pas vraiment envie de me retrouver assise dans un autobus, à côté d’un couple qui roucoule. Non seulement, je pourrai être tranquille, mais j’aurai aussi la possibilité de peut-être rencontrer quelqu’un. La limite d’âge m‘a aussi attirée, je n’étais pas trop chaude à l’idée de me retrouver avec des retraités, avec qui je n’aurai aucun point en commun. Vraiment, je m’attends à un voyage sur mesure, entourée de personnes avec lesquelles je devrais bien m’entendre, et une formidable expérience. Ma rupture avec Patrick est assez récente, c’est l’occasion rêvée de me changer les idées. Je ne suis quand même pas contre une rencontre éventuelle, mais ce n’est pas ce qui me motive ici. Je veux du dépaysement, et rencontrer des gens.

Voici le guide qui arrive, il est suivi de quatre autres personnes, je suppose que ce sont aussi des touristes comme moi. Deux femmes et deux hommes pour l’instant, et je me rends compte que je n’ai aucune idée du nombre total de personnes qu’il y aura dans notre groupe… Une surprise de plus, je suppose !